Comment apprendre à son chien à rester seul ?

Vous venez d’adopter un chiot et vous êtes probablement ravi de ramener votre boule de poils chez vous. Si vous avez eu l’occasion de prendre congé pour l’arrivée de votre chiot, viendra forcément un moment où vous devrez vous absenter. Comment gérer cet apprentissage ? On vous explique la marche à suivre dans cet article !

Notons tout d’abord qu’il vaut mieux apprendre à un chien à rester seul dès tout petit. Un chien adulte aura en effet beaucoup de difficultés à rester seul et cette expérience peut être très angoissante pour lui.

Ainsi, vous pourrez l’habituer progressivement à rester seul avant la reprise du travail où il devra passer de longues heures seul à la maison.

Comment apprendre à son chiot à rester seul ?

Procédez par étapes :

N’oubliez pas qu’avant d’arriver chez vous, votre chiot n’aura jamais eu l’habitude de rester seul, il vaut mieux privilégier un apprentissage progressif afin de ne pas créer une angoisse chez votre poilu et ainsi éviter tout comportement destructeur.

  1. Lui apprendre l’ennui : En ne répondant pas systématiquement à ses demandes d’attention (jeu, câlin, etc.). Lorsque vous serez parti, votre chien s’ennuiera de longues heures en vous attendant. Et à votre avis, que fait un chiot qui s’ennuie ? Bingo, il fait des bêtises. Dans cette phase d’apprentissage, vous serez là pour lui dire non et ainsi lui apprendre que faire des bêtises, c’est mal ! Recommencez l’exercice autant de fois que nécessaire : laissez-le s’ennuyer et empêchez-le de faire une bêtise. Laissez-le s’ennuyer encore, puis empêchez la bêtise, etc. Pensez à lui mettre des petits jeux à disposition pour l’occuper. Lorsque votre chiot sait s’ennuyer sans faire de bêtise, il est prêt pour l’étape 2.
  2. Lui apprendre à rester seul : Choisissez la pièce dans laquelle votre chiot restera seul pour cet apprentissage, mais également lorsqu’il sera adulte et qu’il restera de longues heures seul à la maison. Commencez d’abord par de toutes petites absences de quelques secondes seulement en quittant la pièce sans en avertir votre chiot. Rentrez ensuite dans la pièce et récompensez votre chiot avec une petite friandise s’il n’a pas pleuré. Répétez l’opération en augmentant progressivement le temps d’absence. Dans cette phrase d’apprentissage, les séances d’absence ne doivent durer que quelques dizaines de minutes maximum.


Banalisez vos absences :

Il ne faut surtout pas ritualiser le départ, si le chiot reconnait des signes annonciateurs de départ, il risque d’angoisser. Pour ce faire, changez constamment vos habitudes de départ : Prenez votre sac pour sortir et laissez-le à la maison la fois suivante,  habillez vous chaudement pui partez avec un simple pull la fois d’après, etc.


Soyez sûr de vous :

Le chiot ressent toutes les émotions de son maître. Par conséquent, si vous êtes angoissé, votre animal le sera aussi. Ayez confiance en vous et aux bienfaits de cet apprentissage.


Tenez bon :

Cet exercice est souvent aussi difficile pour le chiot que pour le maître, soyez courageux et vous verrez que cela ira de mieux en mieux.


Et vous ? Quels sont vos trucs et astuces ? Partagez votre expérience avec nous en commentaires.

Continuer à lire

Lees verder

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Download Google Chrome

×